0 800 30 00 07
Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h
Contactez-nous
Vos contrats, démarches et sinistres

4,2/5

> Devis auto Rapide et gratuit

Jeune conducteur : une charte de conducteur responsable

Depuis le 4 décembre 2018, les jeunes conducteurs (ou conducteurs novices) sont invités à signer une charte de conducteur responsable, une fois le précieux sésame en poche. Décryptage de cette nouveauté dans l’univers du permis de conduire.

Jeune conducteur : une charte de conducteur responsable

Jeune conducteur : une charte de conducteur responsable
0 800 30 00 07

Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h

1Qu’est-ce que la charte de conducteur responsable ?

La charte du conducteur responsable est le fruit d’une réflexion portée sur le comportement des jeunes conducteurs ou conducteurs novices au volant. À l’origine de cette réflexion se trouve l’idée que les nouveaux détenteurs d’un permis de conduire ont une tendance à retranscrire sur la route toute l’euphorie qui accompagne généralement l’obtention du précieux document. Pour que les jeunes conducteurs gardent en tête que conduire n’est pas un jeu et qu’il est important de respecter certaines règles, les autorités ont donc imaginé une charte de conducteur responsable. Celle-ci se résume à un document qui doit être lu et signé par tous les nouveaux conducteurs avant de pouvoir télécharger leur Certificat d’Examen du Permis de Conduire (ou CEPC).

 

2Charte de conducteur responsable : à quoi doivent s’engager les jeunes conducteurs ?

La charte du conducteur responsable énonce tout un tas de rappels et de recommandations parmi lesquels :

  • les obligations et les règles spécifiques qui s’appliquent aux jeunes conducteurs (ou conducteurs avec un permis probatoire) ;
  • la part importante des jeunes conducteurs impliqués dans les accidents de la route.

La charte du conducteur responsable invite les conducteurs novices à respecter les règles de sécurité de base, comme le port de la ceinture de sécurité, le respect des limitations de vitesse, la non-consommation d’alcool ou de produits stupéfiants au volant, la non-manipulation d’un téléphone au volant, etc. Elle conseille également aux apprentis conducteurs de procéder à une vérification de leurs acquis dans les 6 mois qui suivent l’obtention de leur permis de conduire. En paraphant électroniquement la charte du conducteur responsable, le jeune conducteur s’engage plus concrètement à :

  • adopter une conduite responsable ;
  • ne pas prendre de risques pour soi-même ni pour les autres usagers ;
  • adopter une attitude bienveillante au volant ;
  • prêter attention aux personnes les plus vulnérables.

 

3Les jeunes conducteurs : un public particulier dans l’univers automobile

Les accidents de la route constituent en France la première cause de mortalité chez les 18-25 ans. La charte du conducteur responsable fait partie des mesures imaginées par le ministère de l’Intérieur pour mieux éduquer les jeunes conducteurs et leur faire prendre conscience des dangers de la route. Rappelons que les jeunes conducteurs, conducteurs novices ou apprentis conducteurs font déjà l’objet d’un « traitement » à part dans l’univers automobile. Les assurances auto ont notamment pris l’habitude d’appliquer des surprimes au prix d’une assurance auto jeune conducteur pour compenser ce « profil à risques ».