0 892 700 460
0,40 € /min
Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h
Contactez-nous
Vos contrats et démarches

4,2/5

> Devis auto Rapide et gratuit

Préscription : le lexique de l'assurance

Découvrez la terminologie des termes employés en assurance avec Assurpeople, votre courtier en assurance qui négocie pour vous les meilleurs tarifs.

Retrouvez tout le vocabulaire de l’assurance auto

Retrouvez tout le vocabulaire de l’assurance auto
0 892 700 460
0,40 € /min

Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h

Préscription

Perte du droit de l’assuré à demander un remboursement à l’assureur. Il y a prescription si le droit n’a pas été exercé dans les délais prévus au contrat. Pour les relations entre l’assuré et sa société d’assurances, le délai de prescription est de deux ans.

Ainsi, une fois ce délai passé, l’assureur ne peut exiger en justice le paiement des cotisations. De la même manière que l’assuré perd ses droits envers son assureur pour toute réclamation de règlement des indemnités.

Par contre, si l’assuré a la possibilité de faire un recours contre un tiers, par exemple après un accident de la route, la prescription concernant ce tiers et son assureur est de dix ans.

En assurance vie, la prescription est également de dix ans, lorsque le bénéficiaire n’est pas le souscripteur et en assurance contre les accidents corporels lorsque les bénéficiaires sont les ayants droit de l’assuré décédé.

La prescription peut être arrêtée par :

  • l’envoi d’un courrier recommandé avec accusé de réception ;
  • une action en justice, même en référé, intentée par l’assureur ou l’assuré ;
  • l’affectation d’un expert après un sinistre ;
  • une injonction ou une saisie.

Un nouveau délai de prescription recommence le jour où une des actions ci-dessus à lieu.

Des clients satisfaits