0 892 700 460
0,40 € /min
Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h
Contactez-nous
Vos contrats et démarches

4,2/5

> Devis auto Rapide et gratuit

Tout savoir sur les radars automatiques

Pour le gouvernement français, les radars automatiques constituent un outil efficace pour améliorer la sécurité des usagers de la route. Pour les automobilistes, ils représentent avant tout une source de dépenses potentielles. Derrière les points de vue qui s’opposent, voici tout ce qu’il faut savoir sur les radars automatiques.

Tout savoir sur les radars automatiques

Tout savoir sur les radars automatiques
0 892 700 460
0,40 € /min

Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h

1À quoi servent les radars automatiques ?

Les radars automatiques ont pour principale fonction de contrôler la vitesse des automobilistes et des conducteurs de véhicules motorisés. De par leur fonction, les radars automatiques sont la plupart du temps implantés sur des sites présentés comme "sensibles", là où la vitesse est responsable d’un nombre important d’accidents. La présence d’un radar automatique (très souvent signalée aux automobilistes) invite les conducteurs à être vigilants et à lever le pied. Les radars automatiques font ainsi partie de l’arsenal à la disposition du gouvernement français pour lutter contre la mortalité au volant.

2Radars automatiques : les différents types de radars

On recense aujourd’hui sur les routes de France une multitude de radars automatiques différents. Il existe ainsi des radars fixes (ils sont installés à un endroit fixe, et flashent les automobilistes en excès de vitesse), les radars mobiles (ils permettent d’être installés à un endroit précis de façon temporaire), les radars tronçons (ils enregistrent la vitesse moyenne des automobilistes sur une distance donnée), etc. Dans tous les cas, le principe de fonctionnement du radar demeure le même : en cas d’excès de vitesse, le radar relève automatiquement la vitesse du véhicule en infraction et son immatriculation.

3Que se passe-t-il lorsqu’on est flashé par un radar automatique ?

Vous avez été "flashé(e)" par un radar automatique ? Sauf mésaventure administrative, vous allez recevoir chez vous, à l’adresse qui figure sur le certificat d’immatriculation de votre véhicule, une contravention pour excès de vitesse. En moyenne, le délai entre le "flash" et la réception de la contravention varie entre 3 et 5 jours ouvrés. Pour un excès de vitesse inférieur à 40 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, vous êtes invité(e) à payer une amende (son montant varie selon l’excès de vitesse), et voyez votre permis de conduire amputé d’un ou de plusieurs points. Si vous êtes flashé(e) au radar automatique avec une vitesse supérieure à 40 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, vous risquez une suspension immédiate de votre permis de conduire avec un retrait de 6 points, assortie d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €.

4Le conducteur flashé n’est pas le propriétaire du véhicule

Vous avez prêté votre véhicule à un ami, à un membre de votre famille, etc., et ce dernier a été flashé au radar automatique ? Vous êtes en droit d’adresser à l’administration un formulaire de requête d’exonération. Ce document permet d’indiquer les coordonnées du conducteur au volant lors de la l’infraction commise. Sachez, enfin, que la répétition des amendes pour excès de vitesse peut être un élément déterminant dans le profil que vous présentez à votre assurance auto. Mieux vaut donc respecter les limitations de vitesse avant d’avoir à se tourner vers une assurance auto pour conducteurs résiliés.