0 892 700 460
0,40 € /min
Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h
Contactez-nous
Vos contrats et démarches

4,2/5

> Devis auto Rapide et gratuit

Que faire en cas de collision sur un parking ?

Les parkings sont des lieux tres fréquentés et exigus, et par conséquent un accident peut vite arriver lorsqu'on est au volant. Même si ces accidents sont le plus souvent sans gravité, découvrez comment agir et quelle indemnisation vous pouvez bénéficier quand un tel accident survient.

Infos pratiques : que faire en cas de collision sur un parking ?

Infos pratiques : que faire en cas de collision sur un parking ?
0 892 700 460
0,40 € /min

Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h

Sur un parking public ou privé, une collision entre véhicules est bien vite arrivée. Comment faire quand un tel incident survient ?

1Les trois accrochages qui peuvent survenir sur un parking

Très fréquentés, souvent extrêmement étroits, sources d’inattention voire de stress, les parkings sont des lieux propices à des collisions entre véhicules. Si ces incidents s’avèrent sans gravité la plupart du temps, ils peuvent néanmoins revenir cher en réparation !

Voici les trois cas d’accrochage qui peuvent survenir sur un parking :

  • Alors que le véhicule est stationné ;
  • Alors que le véhicule est en train de rouler ;
  • Quel que soit le cas, lorsque l’automobiliste fautif n’a pas pu être identifié.

2Collision sur un parking : qui est responsable ?

Dans un parking public (supermarché, gare, parking municipal ou autre), ce sont les règles du Code de la route qui s’appliquent, comme sur n’importe quelle voie ouverte à la circulation :

  • Si l’accrochage a lieu lorsque votre véhicule est à l’arrêt : la responsabilité échoie à 100 % au conducteur du véhicule en mouvement.
  • Si l’accrochage a lieu lorsque votre véhicule est en mouvement : les règles du Code de la route s’appliquent, par exemple si un conducteur a refusé une priorité (à droite ou à la sortie du parking sur la voie publique) ou s’il a effectué une marche arrière sans regarder. Si la responsabilité est double, ou faute de pouvoir déterminer avec exactitude les circonstances de l’accrochage, l’assureur divisera la faute en deux (50/50).
  • Si l’accrochage a eu lieu en votre absence ou que vous n’avez pas pu identifier le responsable, l’assureur ne peut pas déterminer de responsabilité.

Quoi qu’il advienne, veillez à remplir avec soin votre formulaire de constat amiable. Celui-ci permettra à l’assureur de comprendre les circonstances du sinistre avec un maximum d’exactitude.

3Collision sur un parking : quelle indemnisation attendre ?

En cas d’accrochage dans un parking, l’indemnisation dépend de deux circonstances :

  • La détermination d’une responsabilité ;
  • L’étendue de votre assurance auto.

Si vous avez souscrit une assurance au tiers, vous ne serez indemnisé par l’assurance que si vous n’êtes pas responsable du sinistre (mais pas si le fautif a pris la fuite). Si vous êtes assuré tous risques, même avec une assurance auto pas chère, vous serez indemnisé dans tous les cas, mais vous paierez la franchise et subirez un malus si vous êtes en tort.

Dans le cas d’un véhicule mal stationné, les règles s’appliquent différemment. Si vous gêniez la circulation, par exemple, vous ne serez pas indemnisé par votre assurance auto !

4Et si l’accrochage a lieu dans un parking privé ?

Dans un parking privé, accessible uniquement à certains véhicules (dans un lotissement ou au sein d’une entreprise), les règles sont différentes de celles du Code de la route : elles sont déterminées par le règlement intérieur du lieu dans lequel est situé le parking. En cas de collision, les assureurs privilégient généralement le partage des responsabilités, sauf s’il y a une faute volontaire et prouvée de l’un des deux conducteurs. En cas de litige avec votre compagnie à ce sujet, optez pour Assurpeople.com et souscrivez une assurance automobile rapidement.