0 892 700 460
0,40 € /min
Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h
Contactez-nous
Vos contrats et démarches

4,2/5

> Devis auto Rapide et gratuit

1 ère assurance auto : 5 astuces pour payer moins cher

Jeunes conducteurs ? Découvrez 5 astuces pour payer moins cher votre assurance auto.

Infos pratiques : 5 astuces pour payer moins cher votre 1ère assurance auto

Infos pratiques : 5 astuces pour payer moins cher votre 1ère assurance auto
0 892 700 460
0,40 € /min

Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h

Permis en poche vos êtes prêts à prendre votre envol mais il vous manque l’indispensable : votre 1ère assurance auto. Celle qui sans vous ruiner vous assurera de manière efficace. Bref une assurance auto jeune conducteur pas chère, mais surtout adaptée à vos besoins.

Voici 5 astuces pour vous permettre de choisir une assurance voiture jeune conducteur adaptée à votre profil et aux meilleurs prix.

D’abord qu’est-ce qu’un jeune conducteur ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser ce n’est pas l’âge qui détermine si vous êtes jeune conducteur ou non mais la date à laquelle vous a été délivré le permis. En l’occurrence, vous serez jeune conducteur 3 ans après l’obtention du permis. Vous pouvez également être considéré comme jeune conducteur si vous n’avez jamais conduit de véhicule assuré à votre nom (ou si vous n’avez jamais figuré sur le contrat de vos parents ou de votre conjoint), ou encore si vous conduisez après avoir repassé l’examen à la suite d’une annulation de permis.

Astuce N°1 : Choisissez une voiture adaptée

Il faut savoir qu’en tant que jeune conducteur votre prime sera plus élevée. Car les assureurs considèrent les conducteurs novices comme des conducteurs « à risque », à cause de leur manque d’expérience.

Dans son bilan annuel, l’ONISR dresse un triste constat : dans 20,6% des accidents mortels en 2016, l’auteur impliqué était un jeune conducteur. L’étude révèle également que les jeunes conducteurs ont 4 fois plus de risques d’être tués dans un accident de la route qu’un conducteur expérimenté.

Ce risque accru s’explique par le manque d’expérience et par le fait que les conducteurs de 18-24 ans (qui représentent une grande part des conducteurs novices) ont une plus forte propension à la prise de risque et à la consommation d’alcool avant de prendre le volant.

Si vous êtes jeune conducteur votre prime sera donc plus élevée. Pour éviter d’arriver à des montants astronomiques nous attirons votre attention sur le choix du véhicule que vous souhaitez assurer en tant que jeune conducteur.

Plus un véhicule est puissant, plus le tarif de la prime sera élevé. A contrario un véhicule qui possède des équipements de sécurité de type airbag ou d’aide à la conduite de type ABS, allègera le montant de la prime. C’est pourquoi il est préférable pour un jeune conducteur d’opter pour un premier véhicule peu puissant et équipé en systèmes de sécurité.

Si vous le souhaitez il est toutefois possible d'assurer une voiture puissante en étant jeune conducteur, le montant de la prime sera plus élevé.

Voici 2 exemples de devis similaires : pour une voiture Citroën C1, dotée d’une puissance de 3CV, le montant de la prime au tiers simple est de 68.90€. Pour une Golf III, d’une puissance 10 CV, le montant du devis s’élève à 95.90€ au tiers simple. Autrement dit, le coupé sport attendra ;).

Astuce N°2 : Optez pour la conduite accompagnée

La plupart des assureurs proposent des primes moins élevées aux jeunes conducteurs qui ont effectué leur apprentissage de la conduite en conduite accompagnée. Car les risques qu’ils aient un accident sont moins élevés que ceux des jeunes conducteurs classiques.

Certaines assurances vont même jusqu’à proposer le même tarif d’assurance pour les jeunes conducteurs issus de la conduite accompagnée que pour un conducteur expérimenté.

Cette formation n’est donc pas à négliger pour ceux qui souhaitent alléger le prix de leur assurance jeune conducteur.

Astuce N°3 : Payez à l’heure vos primes d’assurance

Un défaut de paiement peut être lourd de conséquence pour votre prime d’assurance.

Si vous dépassez l’échéance de paiement de votre prime, vous recevrez une première lettre de mise en demeure de payer la somme due sous 30 jours, votre police d’assurance restera active. Si au terme de cette échéance vous n’effectuez pas le paiement, votre assurance sera suspendue et vous recevrez alors un second courrier vous accordant 10 jours supplémentaires pour régler le montant.

Les assureurs considèrent que les conducteurs résiliés pour non-paiement sont des assurés « à risque », tout comme les jeunes conducteurs. C’est pourquoi ils appliquent des tarifs plus élevés pour ces profils. Il vous faut donc éviter à tout prix d’accumuler ces deux éléments aggravants en payant votre assurance dans les temps.

Astuce N° 4 : Faites appel à un courtier en assurance

Si vous avez des difficultés à trouver une formule adaptée à votre profil et à vos besoins vous pouvez également vous adresser à des courtiers en assurance. Forts de l’expertise, ils agissent comme intermédiaire entre l’assuré et la compagnie d’assurance. Ces entités indépendantes vous proposent des formules adaptées à votre profil et négocient pour vous les meilleurs tarifs avec les compagnies d’assurance.

Astuce N° 5 : Soyez prudent !

Certains assureurs n’hésitent pas à résilier une assurance pour sinistre dès le premier accroc. Or, être jeune conducteur et conducteur résilié pour sinistre compliquerait fortement votre recherche de nouveau contrat d’assurance et augmenterait le montant de votre prime.

Par ailleurs, les infractions routières que vous commettez peuvent également augmenter le montant de votre assurance, voire même entraîner sa résiliation. Car les assureurs considèrent qu’elles révèlent un problème dans le comportement du conducteur (inattention ou non-respect du code de la route par exemple) et qu’il est donc plus risqué d’assurer l’automobiliste en question. En plus de la prime, vous devrez également payer le montant de l’amende à payer … Un conseil, soyez prudent sur la route !

Enfin avant de choisir votre assureur, n’oubliez pas de consulter les avis de ses clients ils sont un bon indice de qualité du service délivré par l’assureur.