01 41 03 31 54
Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h
Contactez-nous
Vos contrats, démarches et sinistres

4,3/5

> Devis auto Rapide et gratuit

Zoom sur les radars FVA : fonctionnement et portée du dispositif

Déployé depuis le 1er janvier 2019, le fichier des véhicules assurés (FVA) a été mis en place pour lutter contre le défaut d’assurance, les vols de véhicule et les délits de fuite. Depuis le 4 juin 2019, les radars FVA sont devenus actifs. À quoi faut-il s’attendre ? Comment fonctionne le dispositif à l’échelle nationale ?

01 41 03 31 54

Semaine 9h-19h et samedi 9h-17h

Radar FVA : un dispositif déjà opérationnel

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les radars FVA ne constituent pas un parc d’appareils spécifiques sur l’ensemble du territoire. Les organismes de contrôle liés aux forces de l’ordre se servent des radars automatiques déjà en place. Non seulement le gain de temps et d’argent est évident, mais la transversalité des données rend le dispositif d’autant plus efficace. Après un premier test convaincant en région parisienne, le déploiement national est immédiat. De ce fait, tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par la loi.

Un contrôle supplémentaire pour toute infraction constatée sur les axes routiers du territoire

Le radar automatique recense diverses infractions au Code de la route, comme un excès de vitesse. Avant l’envoi de l’amende, un contrôle supplémentaire est réalisé afin de constater que le véhicule concerné respecte les obligations légales en matière d’assurance voiture. Cette vérification se révèle très simple, car elle se base sur la plaque d’immatriculation. Cela permet de réduire considérablement les risques de falsification ou d’usurpation, tout en tranquillisant les assurés en règle sur ce nouveau dispositif.

Le contrôle mobile des forces de l’ordre : une complémentarité aux radars FVA

En complément des radars FVA, les forces de l’ordre déployées sur les routes ont également accès aux renseignements du fichier des véhicules assurés pour leur contrôle routier et les radars mobiles. Un accès sécurisé sur un ordinateur ou même un smartphone leur permet de constater un défaut d’assurance et d’agir en conséquence. Les policiers et gendarmes peuvent aussi se servir des informations du FVA pour localiser un véhicule en cas de vol ou de délit de fuite.